Blue Solaize Leek

Back to the archive >

Poireau Bleu de Solaize

Blue Solaize leek, grown around the city of Solaize from which the name derives, is characterized by a bluish-green color of the leaves and a great resistance against wind and the cold of the local winter. It can resist temperatures of around -7 degrees and it is in fact due to the cold that the leaves oxidize and turn blue.

From the Allium porrum genus, this leek was created over a century ago by the local farmers, through selection of the seeds that would lead to a cold-resistant leek, which could be harvested even when the earth is frozen.

Nowadays some acres where this variety is grown still exist, thanks to a small group of producers, which continue planting it and reproducing its seeds. The seeds are also sold to individual enthusiasts, who grow them in their vegetable garden for self-consumption. There is also an organization called “la Confrérie du Bleu de Solaize”, following the objective to promote the blue Solaize leek. Founded in 1997, it now has over 125 followers and organizes the yearly festival of the blue Solaize.

However, the blue leek has almost completely disappeared, due to its substitution with varieties that are more adapted to agro-industrial production. The cultivation of the blue Solaize requires handpicking of each single plant, when they have reached about 10 centimeters in length they have to be harvested in order to be replanted.

When cooked, blue Solaize leek has a flavor similar to onion, and it is well known in the area around Lyon for its great organoleptic properties. Compared to other leek varieties, the blue Solaize has a shorter and less fibrous white part, highly appreciated by the consumers. Usually an ingredient in soups, the white part of the Solaize leek is also consumed “en vinaigrette” (in vinegar) or spread on a slice of bread with butter.

  • Hai imparato qualcosa di nuovo da questa pagina?
    Did you learn something new from this page?

  • YesNo
Back to the archive >
Le poireau bleu de Solaize, cultivé sur le territoire situé autour de la ville de Solaize qui lui a donné son nom, au sud de Lyon, se caractérise par la couleur vert-bleutée de son feuillage et par sa grande résistance au vent d’hiver et au gel. Il continue en effet à pousser jusqu’à -7°C.
C’est par ailleurs lorsqu’il gèle que les feuilles se chargent en oxygène et deviennent bleues.

Du genre “Allium porrum”, il fut créé il y a plus d’un siècle dans la campagne de Solaize par les paysans de la région de par une sélection des graines, afin d’obtenir un poireau résistant au froid et qui puisse rester en terre, même gelée. Ils sont d’ailleurs arrachés manuellement dans le sol gelé.
Aujourd’hui, cette campagne abrite toujours quelques hectares de ce poireau grâce à un petit groupe de cultivateurs qui maintient cette agriculture et continue de reproduire les semences. S’il ne reste que quelques hectares, les graines de celui-ci sont toujours vendues dans les jardineries et graineteries et notamment auprès des jardiniers amateurs, l’appréciant pour sa résistance au gel. Il existe également une Confrérie, la Confrérie du Bleu de Solaize, dont l’objectif est de promouvoir ce poireau. Créée en 1997, elle rassemble aujourd’hui plus de 125 membres et organise chaque année la fête du Bleu de Solaize.

Aujourd’hui le poireau Bleu de Solaize a presque disparu, remplacé par des variétés de poireaux plus adaptés aux exigences de l’agriculture industrielle : En effet la culture du bleu de solaize requiert un arrachage manuel, et quand les légumes sont devenus des poirettes de dix ou quinze centimètres, il faut les arracher avant de les repiquer.
Par ailleurs, le bleu de solaize à pour particularité une partie blanche, appréciée des consommateurs, réduite par rapport à d’autres variétés.

Dans les assiettes, le Bleu de Solaize se rapproche du goût de l’oignon, et est connu dans toute la région comme un poireau aux grandes qualités gustatives, fin en bouche.
Utilisé surtout en soupe ou bouillon, mais apprécié aussi par l’aspect non filandreux de sa partie blanche, il peut facilement être consommé en vinaigrette ou plus simplement, sur une tartine de pain beurré.

Territory

StateFrance
Region

Auvergne-Rhone-Alps

Other info

Categories

Vegetables and vegetable preserves

Nominated by:Francoise Herman Foege