Melsat

Back to the archive >
Melsat

Melsat is a spicy sausage made of a stuffing based on stale bread and pork offal (especially the Occitan melsat, liver and throat) stuffed into pork entrails – shaped long and thin in small intestine casing in Aveyron, or in the large intestine casing in the Lacaune mountains (Tarn). The meaty parts are previously mixed with crumbled stale bread, eggs, salt, pepper, nutmeg and possibly thyme. Then the melsat is cooked in simmering water – for 40 minutes to more than 2 hours after stuffing. Very pale grey ream-coloured, it looks like a galabar pudding, 200 to 400g, or shaped like a U, weighing 400 to 500g.
Two variants for the same recipe seem to exist side by side, at least since the beginning of the 20th century: the first uses offal and seems to be rustic in origin, while the second, more urbane, like the one Prosper Montagné identified in the 1920s, like a large white pudding made with bread, eggs and sausage meat.

Melsat is pan-grilled or cooked in soup; it can also be dried like a sausage.

It is basically a household dish made to use off cuts of pork during hog killing. It is the preparation that requires time, and today it is little known by younger generations.

  • Hai imparato qualcosa di nuovo da questa pagina?
    Did you learn something new from this page?

  • YesNo
Back to the archive >
De la famille des boudins blancs, le melsat est une saucisse épicée composée d’une farce à base de pain rassis et de bas morceaux de porc (notamment rate ou melsa en Occitan, foie et gorge) embossée dans du boyau de porc - du menu fin et allongé (intestin grêle) dans l’Aveyron, ou du chaudin (gros intestin) dans les Monts de Lacaune (Tarn). Les parties carnées sont préalablement mélangées avec du pain rassis émietté, des œufs, du sel, du poivre, de la muscade et éventuellement du thym. Puis le melsat est cuit dans l’eau frémissante – de 40 minutes à plus de 2h suivant le boyau. De couleur gris très clair ou crème, il se présente soit comme un boudin galabar de 200 à 400 g soit comme une saucisse en forme de U pesant 400 à 500 g.
Deux variantes de la même recette semblent coexister, au moins depuis le début du XXème siècle : la première utilisant des abats semble être d’origine paysanne, alors que la seconde, plus urbaine, comme celle que Prosper Montagné a identifié dans les années 1920, parle d’un gros boudin blanc fait de pain, d’œufs et de chair à saucisse.

Le melsat se consomme grillé à la poêle ou cuit dans la soupe ; il peut aussi être séché comme une saucisse.

Il s’agissait essentiellement d’un plat de ménage destiné à valoriser les bas morceaux de porc lors de l’abattage du cochon. C’est une préparation qui demande du temps et qui aujourd’hui reste peu connue des jeunes générations.

Other info

Categories

Cured meats and meat products

Nominated by:Michel Bras