Landes de Bretagne Sheep

Ark of taste
Back to the archive >

Race Ovine Landes de Bretagne

In the 19th and beginning of the 20th centuries, landes de Bretagne sheep were common in the west of France. It is a hardy sheep, small in size (about 50 to 60 cm at its withers and weighing about 40 to 50 kg for ewes and 50 to 65 for rams). The delicate head has no horns, its fleece is more often white, even if historically it was mostly black (from grey to dark brown). Its extremities (head, feet) are often spotted, and its fleece in long, smooth strands, blended with guard hairs (shorter and thicker) in healthy proportion. The Landes de Bretagne breed is solid and particularly adapted to a harsh climate and open air – it lives out of doors all year long if free access to shelter is available, otherwise the herd will come back in during the cold winter nights. It has a reputation as a good grazer, it likes grass and is very adaptable to pasturing in natural areas even on uneven ground like moors, swamps or wasteland. Birthing lambs comes easily and they are resistant, growing slowly, and indicator of a special type of meat, red and tender, fine-grained, firm and very tender. Lambs can be eaten from 6 months on, and up to a little past their first year. If the breed is mostly raised for its meat and plays a role in the upkeep of landscapes, its wool is also very sought-after: in the form of shag (thread, felt) or wool.

In 2014, there were 1740 breeding ewes, divided among 180 breeders.
The Landes de Bretagne almost disappeared because of land clearing in the Armorican Massif around the middle of the 20th century to extend agricultural lands, because of the roughage revolution (1945-1970) and reforestation policy (soft woods). It took until the 1980s for the National Veterinary School in Nantes to bring back a small herd of Landes de Bretagne that were living in Brière. An association was formed in 2004 to protect the Breton sheep.

Back to the archive >
Au 19ème et au début du 20ème siècle les moutons Landes de Bretagne étaient communs dans l'ouest de la France. Il s'agit d'un mouton rustique de petite taille (50 à 60 cm environ au garrot avec un poids vif moyen oscillant de 40 à 50 kg pour les brebis, de 50 à 65 kg pour les béliers). La tête fine est généralement sans cornes, la robe le plus souvent blanche même si historiquement elle était majoritairement noire (de gris à brun foncé). Les extrémités (tête, membres) sont souvent tachetées, et la toison en mèches longues et lisses est mêlée de jarre (poil plus court et grossier) en forte proportion. La race Landes de Bretagne est une race solide particulièrement adaptée à un climat rigoureux et de plein air - elle vit en extérieur toute l'année si un accès libre à un abri est aménagé, sinon le troupeau sera uniquement rentré lors de nuits très froides l'hiver. Réputée très bonne herbagère, la race sait bien valoriser l'herbe et possède d'excellentes aptitudes au pâturage des espaces naturels même sur des terres difficiles tels que landes, marais ou friches. L'agnelage de la brebis est facile et les agneaux sont résistants, avec une croissance lente, indicateur d'une viande de qualité particulièrement typée, rouge et tendre avec un gras au grain fin, ferme et d'une grande tendreté. Les agneaux sont consommables à partir de 6 mois, et jusqu'un peu après leur première année. Si la race est principalement élevée pour sa viande et joue un rôle dans l'entretien des paysages, sa laine peut également être valorisée : sous forme de toisons (fil, feutre) ou de laine.

En 2014, on comptait 1740 brebis reproductrices réparties entre 180 éleveurs.
La quasi disparition des Landes de Bretagne est liée au défrichement des landes du Massif armoricain notamment au milieu du XXème siècle en raison de l'extension des surfaces agricoles, de la révolution fourragère (1945-1970) et de la politique de boisement (enrésinement). Il faut attendre les années 1980 pour que des enseignants de l'Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes repèrent un petit troupeau de Landes de Bretagne vivant en Brière. Une association est créée en 2004 pour défendre les moutons des pays de Bretagne.

Territory

StateFrance
Region

Bretagne

Other info

Categories

Breeds and animal husbandry

Nominated by:Tiphaine Illouz