Cou-Clair du Berry Goat

Ark of taste
Back to the archive >

Chèvre Cou Clair du Berry

The cou-clair du Berry is an average to large size, hardy goat. The front part is white to goat brown, the rear is dark brown to black, and the delineation is clearly marked. This colouring is called “rear coating”. Its fur is smooth and can be long on its spine and skirt.
There is one spot on its hip and another on the top of its rear part, the same colour as the front of the body. A dark coloured curlicue is designed on its cheek that is the same light colour. The legs have “black socks”. The horns point out from its head and curve towards the rear.

The first traces of this breed go back to the beginning of the 20th century. In all probability it is the result of cross breeding between the berrichonne goat (today disappeared) and some Alpine varieties. But the goat was at the bottom the barnyard social ladder, and it is difficult to find documentation and these breeds have only recently been distinguishable. By word of mouth, we know that they were reputed to be hardy and good milk producers. Since the 1950s, the breed has had stronger and stronger competition, and it suffered from constant breeding with the same breeds (especially using billy goats for breeding), bringing it to near extinction. At the beginning of the 21st century, the Association for the Berry Cou Clair Goat renewal has put together an inventory covering Berry, south of the Sologne and the Creuse. Several breeders have interesting examples, quite distinctive and with good milk potential. These examples have been regrouped and starting with this nucleus, the breed has been redeveloped. Since 2007, the Pôle BioDom’Centre (formerly the Centre for Berry Genetic Resources) has supported the association technically to record the genealogy and to follow up the population.

Its population is estimated at 250 head.
Its milk is used to make cheeses, but because there are not many Berry Cou Clair goats, they often live together with another breed. Now, there is only one breeder who owns a herd made exclusively from the Berry Cou Clair goat. Its milk qualities make it an excellent breed for farm cheese production. Billy goats are also eaten.

The small number of examples, the frequent cross breeding with other breeds, as well as a lack of official breed and cheese recognition that could give it value are more realities that make the Berry Cou Clair goat’s future doubtful. “Productivist” breed competition and transformation into milk machines (of lower quality) are another threat. However, its hardiness could mean it adapts to sustainable pasturing, and trials are underway that show interesting results.

Back to the archive >
La chèvre Cou Clair du Berry est une chèvre rustique de taille moyenne à grande. La partie avant est de couleur blanche à marron chamoisé, l’arrière de couleur brun foncé à noir, la délimitation est nettement dessinée. Ce patron est dit « mantelé postérieur ». Le poil est ras et peut être long sur l’épine dorsale et la jupe.
Une tâche est présente sur le flanc et une sur le haut du membre postérieur, elles sont de la couleur de l’avant du corps. Une virgule de couleur foncée est dessinée sur la joue qui est elle de couleur claire. Les membres présentent des « chaussettes noires ». Les cornes sont divergentes et incurvées vers l’arrière.

Les premières traces de cette race remontent au début du XXème siècle. Il s’agit selon toute probabilité du fruit du croisement entre la chèvre berrichonne (aujourd’hui disparue) et des individus de races alpines. Mais la chèvre étant la dernière dans l’échelle sociale des animaux d’élevage, il est difficile de trouver de la documentation et les races n’ont été distinguées que récemment. Par transmission orale nous savons qu’elle était réputée rustique et bonne laitière. Dans les années 1950, la race subit la concurrence de plus en plus forte des races alpines et pâtit du constant croisement avec ces mêmes races (en particulier en utilisant des boucs pour la reproduction), amenant à sa quasi disparition. Au début du XXIème siècle, l’Association pour le Renouveau de la Chèvre Cou Clair du Berry a réalisé un inventaire couvrant le Berry, le Sud de la Sologne et la Creuse. Plusieurs élevages présentaient des sujets intéressants, bien typés et de bon potentiel laitier. Ces individus ont été regroupés et c’est à partir de ce noyau que la race s’est redéveloppée. Depuis 2007, le Pôle BioDom’Centre (anciennement Centre des Ressources Génétiques du Berry) soutient techniquement l’association pour l’enregistrement de la généalogie et pour le suivi génétique de la population.

Sa population est actuellement estimée à 250 têtes.
Le lait est utilisé pour la production de fromages, mais du fait des faibles effectifs la chèvre Cou Clair du Berry cohabite bien souvent avec une autre race. Actuellement seul un éleveur possède un troupeau composé exclusivement de Cou Clair du Berry. Les qualités de son lait en font une excellente race pour la production fermière de fromages. Les chevreaux mâles sont également consommés.

Le faible nombre d’individus, le croisement fréquent avec d’autres races, ainsi que l’absence de reconnaissance officielle de la race et d’un fromage qui puisse la mettre en valeur sont autant de réalités qui font craindre pour le futur de la chèvre Cou Clair du Berry. La concurrence des races « productivistes » que la sélection a transformées en machines à lait (de moindre qualité) sont une autre menace. En revanche les caractéristiques rustiques de cette race pourraient bien lui permettre de s’adapter à l’écopastoralisme, des essais sont en cours qui donnent des résultats intéressants.

Territory

StateFrance
Region

Centre-Val de Loire

Other info

Categories

Breeds and animal husbandry

Nominated by:Cécile Macé, Union pour les Ressources Génétiques du Centre