Berrichon de l’Indre Lamb

Ark of taste
Back to the archive >
Berrichon de l’Indre Lamb

Agneau Berrichon de l’Indre

Product from the Berry area. It is a local, slow growing breed; it is very rustic and suited to the territory, especially to the Indre area. It is a good walker, it is able to adequately feed on coarse feed and is mainly raised on open pasture. The meat of the Berrichon de l’Indre mutton, known for its qualities, is in great demand on Parisian markets.

The history of this breed is strictly linked to that of the Berry area and to the breeding of so-called ‘Grands Marcheurs du Berry’ sheep (the hard walkers of the Berry). Since 1825, with the crisis of the wool industry, breeders moved to meat production and thus to the Berrichon de l’Indre. In 1938, industrial crosses of Berrichon de l’Indre lambs were very sought-after, but the search for a more standardized animal led to a partial absorption of the sister breed, the Berrichonne du Cher, and to a reduction of Berrichon de l’Indre heads. After the war, the breed disappeared and today it is included in the official European list of endangered species.

Image: © Union pour les Ressources Génétiques du Centre-Val de Loire

Back to the archive >
Produit du Berry, l’agneau Berrichon de l’Indre est une race locale à croissance lente. Elle est très rustique et s’adapte parfaitement à son environnement, surtout dans le département de l’Indre. C’est un bon marcheur qui est capable de se nourrir convenablement, même avec du fourrage grossier, et est souvent élevé dans des prairies ouvertes. La viande d’agneau Berrichon, connue pour ses qualités, est en demande grandissante sur les marchés parisiens.

L’histoire de cette race est strictement liée à la zone du Berry et à la race surnommée les “Grands Marcheurs du Berry”. Depuis 1825, période marquée par la crise de l’industrie du coton, les éleveurs se sont tournés vers la production de viande. En 1938, les croisements industriels de cette race étaient beaucoup demandés mais la recherche de la standardisation de celle-ci a mené à une absorption partielle de sa petite soeur, la Berrichone du Cher ainsi qu’à la diminution du nombre de têtes de la Berrichone de l’Indre. Après la Seconde Guerre mondiale, la race a fortement décliné, jusqu’à être considérée comme disparue. Elle est maintenant l’objet d’un programme de conservation et est inscrite sur la liste officielle européenne des espèces en danger.

Foto: © Union pour les Ressources Génétiques du Centre-Val de Loire

Territory

StateFrance
Region

Centre-Val de Loire

Production area:Berry area, Indre and Cher

Other info

Categories

Breeds and animal husbandry

Nominated by:Fanny Moyse